Projet de site internet : 7 erreurs à éviter.

Projet de site internet : 7 erreurs à éviter.

Posté le par

Créer un site internet est une étape primordiale de nos jours pour presque toutes les entreprises. Il vous permet d’obtenir une visibilité nationale, voire internationale, et il est au centre de presque toutes les stratégies digitales de nos jours. La question reste : que faire pour que mon site internet soit performant ? Et comment peut-on se retrouver dans les premiers résultats de Google ?
De la rédaction du cahier des charges au SEO, en passant par l’optimisation de votre site pour les mobiles, découvrons les 7 erreurs à ne pas commettre dans votre projet de site web.

Ne pas rédiger de cahier des charges

Le cahier des charges peut paraître long et de fastidieux à établir, certains le qualifieront même d’inutile, mais il permet selon moi de donner un cadre indispensable à la bonne réalisation de votre projet. Grâce à lui vous allez vous poser dès le départ les bonnes questions et vous gagnerez du temps dans la réalisation de votre site internet. De plus, si vous travaillez avec un prestataire, celui-ci appréciera fortement d’avoir un cahier des charges détaillé auquel se référer. Cela lui évitera de vous déranger pour tout et rien, et de vous poser des questions classiques qui pourraient (et même devraient) être traitées dans un cahier des charges.

Certains se demanderont probablement ce que l’on retrouve dans un cahier des charges ? Comment le rédiger ? N’hésitez à vous référer à mon dernier article : Mode d’emploi : Comment rédiger son cahier des charges pour l’élaboration d’un site ? Vous découvrirez alors qu’un cahier des charges n’est rien d’autre qu’une analyse de vos besoins et de vos ressources (matérielles et immatérielles) en fonction des délais que vous avez pour réaliser votre projet. C’est un document qui vous permet donc de cadrer votre projet dès les prémices de ce dernier.

Avoir une vision court-termiste

La vision court-termiste est une erreur qui est souvent commise par les personnes qui créent leur site internet avec un petit budget et qui n’ont pas une grande expérience dans le domaine. En effet, lorsque vous créez votre site il faut imaginer que celui-ci sera amené à évoluer. Votre projet à probablement pour but de se développer, de grandir et vos besoins devront eux aussi changer en fonction. Il faut donc prendre en considération tout cela dans l’élaboration de votre site internet. Je ne parle pas ici de construire un site internet plus gros que votre besoin, mais plutôt d’anticiper vos besoins futurs et de garder en tête que votre site sera forcément amené à évoluer… Autant avoir déjà songé à quelques pistes d’évolution.

De toute manière, que votre entreprise soit en phase de croissance ou non il faudra faire évoluer votre site, que ce soit en terme de fonctionnalités mais aussi et surtout en terme de technologies. Cela vous évitera d’avoir un site internet qui utilise des technologies trop anciennes et plus du tout adaptées à votre besoin.

Ne pas mettre en concurrence ses prestataires

Lorsque vous vous lancez dans un projet de site web, que ce soit pour la création ou une mise à jour de ce dernier, il y a fort à parier que vous serez amené à faire appel à un prestataire externe. En tout cas c’est ce qui se passera si vous n’avez pas d’équipe en interne et que vous n’avez vous-même pas les connaissances nécessaires.
Dans ce cas, le principal conseil que je puisse vous donner c’est de mettre des prestataires en concurrence. Cela vous permettra d’analyser les tarifs pratiqués sur le marché et également de voir ce que l’on vous propose. Il se peut par exemple que vous ayez mal analysé votre besoin et que les prestataires vous fassent une recommandation pour un type de site auquel vous n’aviez pas songé, ou pour des fonctionnalités auxquelles vous n’aviez pas pensé.

De plus, si vous envisagez de les mettre en concurrence, n’hésitez pas à les prévenir qu’ils sont en concurrence avec X autres agences/prestataires. Vous conservez une totale transparence et potentiellement un meilleur tarif, et de leur côté ils n’auront pas de mauvaise surprise.

Un site avec un contenu très pauvre

Vous avez créé votre cahier des charges, mis vos prestataires en concurrence et vous en êtes maintenant au stade du démarrage de votre projet avec le prestataire retenu. Ce dernier devrais normalement vous demander vos contenus. Car oui, même si c’est une agence, il y a fort à parier qu’ils ne sont pas des spécialistes de votre métier. Il est donc compliqué pour votre prestataire de rédiger le contenu du site à votre place. Il faudra donc que vous l’écriviez vous même et que vous ne le négligiez pas. Vous l’avez peut-être déjà entendu, "sur internet le contenu est roi", c’est avant tout celui-ci qui placera votre site sur les moteurs de recherche : pas de contenu, pas de bon référencement ! Pour chaque page que vous créez, vous devez ajouter un minimum de 1000 mots. En dessous de cela, on peut dire qu’un contenu est assez pauvre et qu’il n’avantagera pas votre référencement. Il vous faudra donc le travailler pour l’étoffer et faire plaisir aux moteurs de recherche comme Google. Pour vous aider dans cette tâche un peu fastidieuse, j’ai d’ailleurs écrit un article qui résume assez bien comment plaire à Google : Les 10 astuces pour plaire à l’algorithme de Google

Négliger le SEO

Ce point va en quelque sorte en relation avec celui que nous venons de voir (créer du contenu). Mais nous allons parler ici d’une stratégie SEO plus globale, sur l’ensemble de votre site et qui ne considère pas uniquement le contenu. Lorsqu’on créé un site web c’est avant tout pour qu’il soit visité par des clients, des prospects… Pour cela il faut être visible en ligne et les moteurs de recherche nous permettent d’obtenir des visites de personnes étant intéressées par ce que l’on propose. C’est en quelque sorte une plateforme de mise en relation géante. Cependant, pour y être présent il faut respecter quelques règles comme le remplissage des balises méta et des balises ALT de vos photos et illustrations.
Si ces termes vous paraissent un peu complexe, je vous invite à consulter mon lexique du marketing digital où ils sont expliqués plus en détail. Cela vous permettra d’avoir les bases nécessaires pour bien comprendre la suite.

Ces balises sont en quelque sorte la base immuable de toute stratégie SEO. Pour l’optimisation de ces dernières c’est assez simple, il faut avant tout les renseigner en respectant quelques règles, notamment en terme de longueur maximale, et y faire figurer les mots-clés que vous ciblez.
Une fois ces balises renseignées, et optimisées, une stratégie intéressante à mettre en place au sein de votre site est le maillage interne. Celui-ci consiste à créer de multiples liens entre vos pages. L’idée est qu’à la fin chacune de vos pages soit accessible en 3 clics, quelque soit l’endroit où vous vous trouvez sur le site.

Si vous y pensez dès le départ, vous aurez la possibilité d’optimiser au mieux votre site internet et vous créerez presque sans y penser des liens entre chaque page.

Ne pas penser mobile-first

Publiée en février 2020, une étude de Médiamétrie parlait de 53,1 millions d’internautes mensuels en 2019, dont 37,4 millions d’entre eux sur mobiles, ce qui représente 70% des internautes en France. Vous comprendrez donc pourquoi il ne faut pas le négliger, bien que de nombreux sites sont encore créés sans être mobile first. La plupart du temps, on créer notre site internet pour l’ordinateur puis on le décline sur la version mobile. Cependant, depuis de nombreuses années maintenant on créé des sites internets en mobile-first. C’est à dire que l’on pense la navigation sur mobile avant celle sur ordinateur. Il suffit en fait d’inverser les procédés. Lorsque l’on y réfléchit, c’est quelque chose de très logique, pourquoi est-ce que l’on continue à faire des sites internets pour des ordinateurs si ces derniers ne sont pas la principale source de trafic ?

Il faudra absolument en tenir compte lorsque vous créerez votre site web, au-delà d’être responsive, vous l’aurez compris, il se doit d’être pensé "mobile-first".

Négliger le temps de chargement

Resteriez vous sur un site internet si la page mettait 10 secondes à charger ? Probablement pas, tout comme une grande majorité des internautes qui quittent un site internet trop lent.
Au delà des internautes, le temps de chargement a également un impact sur votre référencement, Google le prenant en compte comme de plus en plus d’autres critères d’ailleurs. Ces deux choses doivent donc vous inciter à optimiser au mieux votre site et son temps de chargement. Pour cela je vous invite à lire mon article sur le sujet : 5 optimisations indispensables pour votre site internet vous y retrouverez notamment l’optimisation du temps de chargement au travers des fichiers CSS, JavaScript mais aussi de vos images. Tout cela une fois optimisé vous permettra d’obtenir un temps de chargement normalement plus qu’acceptable, soit inférieur à 3 secondes.

Il y a probablement d’autres erreurs que l’on pourrait citer et dont je n’ai pas traité dans cet article. Mais il faut dire que cela est très spécifique, selon le projet, selon les connaissances et les ressources de chacun, et aussi selon le prestataire avec qui on va choisir de travailler. Certains pourraient être plus ou moins honnêtes et vous induire en erreur (d’où mon conseil de mettre en concurrence vos prestataires).

Vous avez besoin d'un renseignement, d'informations ?

N'hésitez pas à me contacter, je vous répondrais dans les plus brefs délais.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier a en poster un