Annonce de Google : l'expérience utilisateur bientôt au centre des préoccupations SEO ?

Annonce de Google : l'expérience utilisateur bientôt au centre des préoccupations SEO ?

Posté le par

Si vous êtes déjà familiarisé avec le référencement web et que vous suivez un minimum l’actualité de Google, vous n’avez pas pu manquer leur dernière annonce, mardi dernier, au sujet de la prise en compte de l’expérience utilisateur dans le référencement de site web.

Ces dernières années, Google Search a ajouté toute une variété de critères en lien avec l’expérience utilisateur dans le référencement web. On connait notamment le temps de chargement des pages, la sécurité de la navigation, et le responsive sur mobile et tablettes, comme facteurs majeurs dans le classement des résultats. Au début du mois, Google à même a annoncé le lancement de Core Web Vitals : un ensemble de mesures liées à la vitesse, à la réactivité et à la stabilité visuelle, pour aider à mesurer l’expérience utilisateur sur le web.

Ce mardi 28 mai, Google à finalement annoncé une mise à jour de leurs critères de référencement, dans la quelle Core Web Vitals sera combiné aux critères déjà existants de mesure de l’expérience utilisateur sur le web, afin de fournir une analyse encore plus complète et précise de la qualité de l’expérience utilisateur. Cette mise à jour concernera aussi les outils mis en place pour aider les propriétaires de sites web à optimiser l’expérience utilisateur. Cependant, le délai de prise d’effet de cette mise à jour, selon Google, est d’environ un an. Google a aussi annoncé un délai de préavis de 6 mois… De quoi nous laisser le temps de se mettre à la page.

Le critère d’expérience utilisateur selon Google

L’expérience utilisateur sera mesuré page par page par Google. Il s’agira de mesurer en fait les aspects et la façon dont les utilisateurs naviguent sur votre site, ainsi que les interactions qui seront faites entre les diverses pages de votre site. Ils mesurent principalement : la facilité d’utilisation du site, son temps de chargement, l’interactivité entre les pages et sur une même-page, ainsi que la stabilité du contenu lorsqu’il se charge, …

En effet, l’optimisation de ces facteurs rend vote site plus agréable pour les utilisateurs, quelque soit le navigateur et l’appareil utilisé pour naviguer (j’entends par là : un ordinateur, une tablette ou un mobile, …). Au même titre, une mauvaise expérience utilisateur sur la page pourrait empêcher une personne de trouver l’information recherchée sur celle-ci, ce qui affecte directement l’image de Google, alors qu’ils auraient pourtant bien fait leur boulot de leur coté (c’est à dire : le travail de recherche de l’information).

Voilà tout l’intérêt de cette mise à jour, selon Google : plus les interactions sont simplifiées et naturelles pour vos utilisateurs, plus le taux d’engagement de ces derniers sera renforcé. Ce qui, au final, accélérera le succès de votre site et donc de votre entreprise. De son côté, Google incite les propriétaires de sites web à fournir une expérience optimisée aux utilisateurs, ce qui leur permet d’accéder plus facilement aux informations et aux pages qu’ils recherchent.

Enjeux et difficultés de cette mise à jour

On peut donc distinguer 2 grands enjeux à cette future mise à jour :
Comment comprendre les attentes des utilisateurs et évoluer ensuite en ce sens ? Sur un même site, les interactions d’un utilisateur seront forcément différentes selon si ce dernier navigue sur PC, sur mobile ou sur tablette : alors comment optimiser le référencement d’un site web en prenant en compte la diversité des expériences utilisateurs ?

C’est bien là toute la difficulté engendrée par cette mise à jour. Cependant, Google dit aussi continuer de travailler à déterminer et à mesurer les divers aspects de l’expérience utilisateur sur les pages d’un site web, pour intégrer davantage de critères afin de s’aligner encore plus précisément sur l’évolution des attentes des utilisateurs.

Pour certains développeurs, il faudra du travail pour comprendre comment Google mesure les éléments de base de leurs sites et régler les problèmes de SEO. Pour vous aider, Google met toujours en place des outils de développement populaires tels que Lighthouse et Pagespeed Insights, notamment, qui retracent les informations et recommandations inhérentes à leur mise à jour Core Web Vitals. Sinon, Google Search Console fournit aussi un rapport dédié pour aider les propriétaires de sites à identifier rapidement les possibilités d’amélioration.

Concrètement : ça donne quoi ?

En ce qui concerne le responsive sur mobile, Google indique cependant que : Les pages doivent toujours respecter les politiques de contenu de Google pour être admissibles.
Les propriétaires de site qui publient actuellement des pages avec la technologie open source Accelerated Mobile Pages, ou avec une version AMP, ne verront normalement aucun changement de comportement dans le référencement de leur site web.

Quoiqu’il en soit, il convient de rester informé et à l’affût des futures mises à jour et des futurs communiqués de presse qui donneront des directives plus concises et des informations plus précises sur le moment où ces changements entreront réellement en vigueur.

Comme toujours, si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à m’en faire part ci-dessous. Je serais ravi d’échanger avec vous sur ce sujet aussi intéressant que complexe à maîtriser.

Voir l'annonce officielle de google

Vous avez besoin d'un renseignement, d'informations ?

N'hésitez pas à me contacter, je vous répondrais dans les plus brefs délais.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier a en poster un