La fin de la neutralité du net

Vous en avez sûrement déjà entendu parler : les États Unis viennent de voter la fin de la neutralité du net. Rien n'est encore officiel puisque des associations de défense des libertés numériques continuent à faire pression sur le Congrès pour que ce dernier adopte une résolution afin de révoquer ces nouvelles règles. Cependant qu'est-ce que cela veut dire concrétement pour les américains ? Et est-ce que cela va nous affecter, nous, européens ? 

Pour les américains, la fin de la neutralité du net risque d'engendrer de gros changements. Ceux qui en tireront des bénéfices seront à coup sûr les FAI (Fournisseurs d'Accès Internet) qui pourront, après l'adoption de cette loi, proposer des packs afin d'accéder à certains sites. Ainsi, une personne ne visitant que des réseaux sociaux pourra souscrire au pack réseaux sociaux par exemple. Cependant, une personne qui, comme la majorité, décide de visiter toute sorte de sites, devra payer différents packs, au risque de voir leur connexion ralentie sur les sites pour lesquels ils n'ont pas payés ou pire encore, se voir les accès à ces derniers refusés. Ce sera donc, pour les Américains, une toute nouvelle manière d'accèder à internet qui leur sera imposée.

Pour nous, en France et plus particulièrement en Europe, cela ne "devrait" rien changer. Je dis bien ne devrais car si les États Unis adoptent une telle loi, les FAI européens risquent de faire pression sur l'Europe afin d'abroger la loi qui a été adoptée en 2015 pour assurer cette neutralité. Cependant, dans un futur proche, nous ne verrons aucun changement.

 

En conclusion la neutralité du net se concrétisera lorsque le Congrès l'aura adoptée ou non, c'est seulement après que l'on verra, peut être, les dégats engendrés par cette loi...